AGENCE POUR LA PROMOTION DE PRODUITS ET SERVICES DURABLES
   Accueil      Énergie solaire



ILAND est partenaire de











MAISONS SOLAIRES MODULAIRES


Deux types de maisons solaires

  1. Reliée au réseau électrique
  2. Autonome
Maison reliée au réseau électrique

Une maison reliée au réseau électrique permet de produire de l’électricité grâce aux panneaux solaires et de l’injecter au réseau électrique. Le compteur du réseau électrique calcule ainsi l’énergie produite et l’énergie consommée. Des crédits sont attribués au producteur et à la fin de l’année, un décompte est fait par le fournisseur du réseau électrique qui balance les comptes entre l’énergie produite et celle consommée.


Ce type d’installation permet au propriétaire d’une maison de rester branché au réseau électrique, d’en bénéficier de sa simplicité, mais d’être neutre en termes de consommation d’énergie, car la surface de panneaux installées est calculée de manière à compenser toute la consommation d’énergie. L’hiver n’est pas un problème, car le réseau électrique est toujours connecté. La surface de panneaux solaires est cependant augmentée de manière à produire plus d’énergie qu’il ne faut pendant la période sans neige.


Le Complexe Solaire Eco-Sports de Piedmont QC est le premier centre sportif solaire d'Amérique du Nord.




Maison autonome - non reliée au réseau électrique

Une maison non reliée au réseau électrique doit être 100% autonome. Contrairement à ce que l’on croit, l’électricité ne sera pas la seule source d’énergie de la maison. Un mix complexe de systèmes de production énergétique seront installés et gérés de manière centralisée sur un ordinateur ou un téléphone portable.




Quels sont les avantages d'avoir une maison autonome ?


Le premier avantage est de ne pas dépendre d'un réseau électrique, ce qui permet de construire dans des endroits où l'électricité n'est pas distribuée. Aujourd'hui on voit également des gens qui recherchent une indépendance vis-à-vis du réseau électrique et des pannes. Certaines personnes sont également sensibles aux économies d'énergie, car nous consommons toujours plus et même si de l'électricité est en abondance au Québec, la croissance de la consommation ne peut pas être infinie. C'est une prise de conscience pour l'ensemble de la société. Finalement, avoir une maison autonome est un mode de vie. Gérer sa consommation d'énergie, veiller au fonctionnement de sa maison, donner une "personnalité" au lieu où l'on habite est de plus en plus un mode de vie responsable face à l'impact écologique généré par notre conquête de terres constructibles. On recherche un mode de vie responsable.


Qu'elles sont les composantes d'une maison autonome ?


1. Pour commencer à faire une bonne maison autonome solaire, il faut avant toute chose une bonne enveloppe thermique du bâtiment, c'est à dire une maison construite de manière à ce qu'elle consomme un minimum d'énergie. Il est simple à comprendre que l'énergie la moins chère, c'est celle qui ne se perd pas! Moins chauffer en hiver et moins refroidir en été est un gage de réussite d'une maison autonome. Cet aspect est rendu possible, grâce au constructions ILAND qui construit des maisons certifiées LEED - argent, or et même platine.


Pour les aspects techniques, on parle de couper tous les ponts de froid de la structure, d'éviter les infiltrations d'air, d'opter pour des fenêtres à triple vitrage qui réduisent les déperditions d'énergie, de construire des murs de résistance thermique d'au moins R-40, des planchers R-60 et des plafonds R-70. Comme on le verra ci-dessous, la qualité thermique de l'enveloppe permet de réduire les déperditions thermiques autant en hiver qu'en été. 

2. Des panneaux solaires photovoltaïques : ces panneaux captent la lumière du soleil pour en faire de l'électricité qui sera injectée dans le réseau électrique ou stockées dans des systèmes de batteries.


3. Des unités de stockage de l'énergie ILAND BIGBOX : ces unités stockent l'électricité produite par les panneaux solaires dans des batteries et la transforme en 110V exploitable par le réseau interne de la maison.


4. Des panneaux solaires thermiques ou chauffe-eau : ces panneaux solaires captent la chaleur du soleil pour chauffer du glycol qui circule à l'intérieur du panneau. Le serpentin de glycol en circuit fermé passe dans un ballon qui contient de l'eau, qui se chauffe au contact du serpentin chaud. L'eau du ballon servira ainsi à l'eau chaude de la cuisine et des salles de bain. Le glycol chaud peut également être récupéré dans un chauffage de sol.


5. Des panneaux solaires thermiques ou chauffe-air : c'est un type de panneau solaire qui permet de capter la chaleur du soleil pour chauffer l'air qui passe dans le panneau. L'air chaud est ensuite injectée directement dans la maison par le système de ventilation.


6. Une ventilation double-flux permet de prendre de l'air de l'extérieur et de la réchauffer avec l'air intérieur qui est expulsée lors du renouvellement d'air de la maison. Cet un échangeur d'air performant qui renouvèlera l'air de la maison tout en évitant de réduire la température interne de la maison.


7. Un puits canadien : le puits provençal est une invention de l'époque romaine déjà et qui permet de capter de l'air tempéré sous terre, grâce à un simple tube creusé dans le sol autour de la maison. La température sous terre à 10-15 pieds est généralement stabilisée autour des 10-15°C. L'air ainsi aspiré dans la maison est déjà chaud en hiver et en passant par le VRC permet d'économiser beaucoup de frais de chauffage.


8. Un poêle à bois ou granules : ce système est installé dans la maison, soit au séjour comme élément d'ornement ou soit dans le sous-sol comme système principal. Ce poêle peut être équipé de récupérateurs de chaleur qui eux-mêmes sont reliés aux panneaux solaires thermiques. Cet ensemble permet la nuit ou lors de périodes de pluie, de produire de la chaleur en lieu et place des panneaux solaires.


9. Des plinthes chauffantes électriques ou à eau chaude : ces plinthes sont similaires à celles connues du marché canadien, mais actuellement, de nouvelles solutions sont développées et consomment cinq fois moins d'énergie que les traditionnelles. Elles peuvent donc aisément être utilisées avec des panneaux solaires photovoltaïques. Des plinthes du même type ont également été développées pour recevoir le glycol chaud provenant des panneaux solaires thermiques, évitant ainsi la transformation de l'énergie électrique en énergie thermique qui est très coûteuse en électricité.


10. D'autres solutions comme la géothermie, le butane, la biomasse peuvent encore être utilisées dans une maison solaire comme appoint au système principal et ceci en fonction des besoins en énergie de la maison et du mode de vie de l'utilisateur qui avant tout doit habiter dans une maison qui lui procure du confort sans devoir demander trop d'efforts pour sa manutention.